En route vers l’inconnu

Avant de prendre la direction de Chicago et de rentrer dans les terres pour un moment, on tenait à faire un dernier coucou à l’océan Atlantique. L’idée de départ était de filer à Montauk, complètement à l’est de Long Island, mais les 3 heures de route nous ont un peu refroidi. On a donc changer le cap pour Rockaway Beach, à une demi heure de Brooklyn. Mais la nuit et le quartier nous ont incité à écourter notre séjour ici. On en a quand même profité pour faire du lavage, la première fois depuis le départ. Pour économiser quelques sous et ne pas trop abîmer nos vêtements, on a décidé de les faire sécher dans le van. On vous laisse imaginer le look de l’habitacle avec la douzaine de vêtements accrochés, les cordes tendues un peu partout. Gitans style. On tente notre chance a Long Beach pour une dernière nuit sur la côte. Réussie cette fois. Garés dans le fond d’une jolie ruelle donnant sur l’immense plage, un Dunkin Donut (toilettes #2/wifi) et un supermarché pas loin. Le lendemain, les vagues sont au rdv et j’enfile la combi pour les surfer (l’eau est fraîche mais bonne). Il n’y a personne dans l’eau, l’océan est assez agité et ya un bon courant, résultat, je n’arrive même pas a passer le break ! Épuisé, je reviens sur la plage, retente le coup … Même résultat ! Je fini par passer après un 3ème essai, mais cette fois le courant m’emmène vers le large. A bout de force je me fais ramener sur la plage par une déferlante, complètement lessivé. Océan Atlantique 1 – Guillaume 0. De retour au van on se paie notre première douche solaire (remplie discrètement chez Dunkin Donuts!) sous le regard perplexe de quelques passants. Direction Chicago où un couple d’ami (Laurent et Élodie) sont déjà.

Chicago

Chicago, Illinois, cette destination inconnue vers laquelle nous nous dirigeons pour la 1ère fois. Le GPS nous annonce 14h de route pour rejoindre la 3ème ville la plus peuplée des États Unis. Quatorze heures, c’est autant que ce qu’on a déjà conduit … en 10 jours ! En plus, sortir de New York et New Jersey nous prend un bon 2h (bien sur, petite vessie a choisi ce moment la pour se manifester). Il nous reste 8h de route quand on décide de s’arrêter dans un Rest Area en pleine Pennsylvanie. La portion Pennsylvania Wilds est comme son nom l’indique assez sauvage et nous ne voulons pas tomber nez à nez sur un chevreuil en pleine nuit. Le lendemain, réveil 7AM, la première alarme depuis le début de notre périple, aouch. Nous rejoignons l’Indiana, puis enfin l’Illinois et Chicago pour un total de 738km en 12h dans la même journée. Douze heures ça semble long c’est vrai, mais comptez tous les arrêts pipi, essence, un repas, arrivée à Chicago dans les embouteillages, tourne dans la ville pour trouver un spot pour la nuit, finalement direction un truck stop que Marine nous a dégoté. Ce sera notre emplacement pour les 2 prochaines nuits, 20$/nuit, toilettes, surveillé et pour couronné le tout, à seulement 15mn du centre ville de Chicago. En explorant les alentours le premier soir on se rend compte qu’on est même a 5 minutes de la piste cyclable qui longe le lac Michigan, d’une plage et d’un skatepark.

Chicago Le lendemain, première petite galère du roadtrip, on se rend compte en allant partir que le vélo à Marine a un pneu dégonflé, flat. Sans pompe à vélo, on fini par trouver une station essence avec de l’air pour se rendre compte que le pneu est crevé. Retour au van pour le déposer et louer un Divvy (le Bixi Chicagoen), 7$/journée. On réglera le pneu plus tard. On attaque donc Chicago avec un léger retard mais encore plus d’excitation. La ville est vraiment superbe. Très verte, des jolis parcs, l’art omniprésent à travers les sculptures, la musique, l’architecture. Le lac Michigan s’étire telle une mer dont la couleur est curieusement très turquoise. Il y a un air de Rio de Janeiro en Chicago. Ces grattes-ciel, buildings au bord de l’eau, ces plages d’amateurs de beach-volley, ces pistes cyclables longeant le lac ou circulent cyclistes, skaters, joggers. Ne manque presque que la température car pour l’instant il fait 15 degrés ! Le lendemain, l’été se fait ressentir et on atteint les 24. On se tape tous les immanquables de la ville. Le bean (vraiment cool, de jour comme de soir), les plages, le Skydeck de la Willis Tower (de soir), les parcs, les fontaines, la ville, l’art moderne (des fois un peu trop bizarre), le lieu de départ de la Route 66, entre autres (malheureusement, nos amis Laurent et Élodie ont du partir un peu avant notre départ, mais nous espérons nous retrouver au Parc de Yellowstone). Deux journées, on trouve ça bien pour la ville. 1 journée intense pourrait suffire. On hésite à rester 1 nuit de plus pour attaquer la Route 66 de jour, mais on rêve trop d’une vrai douche et on quitte notre truck stop tard en soirée, sans trop regarder le gardien de sécurité de peur qu’il nous fasse payer une 3ème nuit. Direction un camping à Joliet, 1h de route, pour le début de la grande aventure Route 66 !

Chicago départ de la route 66

0
6 Discussions sur
“En route vers l’inconnu”
  • J adore vous lire’ j ai le coeur serre et je retiens mes petites larmes qui ne cherche qu a sortir’mais je suis moi meme a traquer le wifi en espagne et a vue donc je ravale l air de rien lol…. je suis si heureuse’ c est comme si on y etait’ merci de tous ces details ‘ je confirme que marine ne manquera pas un inmanquable dans ses visites ‘ j en ai fais l experience lors de nos voyages’ elle est infatigable …. lol ‘ bon courage guigui ….mdr’ tout a l air bien kool’ bonne continuation’ vivez votre reve et ne revez pas votre vie…..telle est Ma devise et les chattes ne font pas des chiens …hahaha

  • Hello La sister,

    Je te souhaite un joyeux Anniversaire !! Jspr que vous profitez à fond de votre voyage !!
    Je vous embrasse fort.
    Eva

  • Coucou les vadrouilleurs,
    Ça y est je me suis mis à lire votre site enfin. Quel bijou! Que du bon or 24 carats!
    Les photos, le texte, l’originalité, tout y est pour donner envie de partir en vadrouille nous aussi. Bravo les petits, je suis fiers de vous. Comme dit la grande Sophie ci-dessus: les Chiottes ne font pas des chiots…
    Je vous rejoins en voilier cet été!
    Bisoummm
    Papa

Laissez un commentaires

Votre courriel ne sera publié

Loading Facebook Comments ...