Étonnante Péninsule Olympique

Quand j’ai commencé à préparer l’itinéraire de notre roadtrip, j’ai bien sûr eu quelques choix coriaces à faire. Après San Francisco, la destination clé était l’Île de Vancouver au Canada. Entre les deux, deux choix me faisaient face, soit longer la côte pacifique en traversant l’Oregon puis l’État de Washington par la Péninsule Olympique, soit passer par Seattle, que nos amis Laurent et Élodie nous avaient fortement recommandé. Plus nature que grande ville, nous optons pour la Péninsule Olympique et nous avons été plus que satisfaits de notre choix.

1- Quinault Rain Forest Trailhead

On a débuté notre découverte de la péninsule par le lac Quinault bordé par un magnifique lodge du même nom. Tout proche du lodge, une petite randonnée nous emmène dans la fameuse rain forest avec ses arbres géants et ses genres de fougères. Véritable jungle verte, on adore !

Quinault rain forest trailhead,Washington, Péninsule Olympique

2- Ruby Beach

Une magnifique plage avec d‘imposants rochers, caractéristique de quasiment toutes les plages que l’on a pu voir sur la côte à partir de l’Oregon.

Ruby beach,Péninsule Olympique, Etat de Washington

3- Hoh Rain Forest

Un incontournable de la Péninsule, à ne manquer sous aucun prétexte. C’est la plus belle rain forest que l’on ai vue et surtout la plus riche en terme de végétation. On a fait les trois petites boucles partant du visitor center soit : Hall of Mosses, Spruce Nature et le mini trail. On a été subjugués par ces immenses arbres recouverts de mousses, ambiance tout droit sortie d’un conte de fée.

Hoh rain forest,Péninsule Olympique, État de Washington

4- Forks et La Push

Alors là pour le coup, ayant lu et vu la Saga Twilight, je voulais absolument m’arrêter dans la ville de Forks. Un peu excitée je l’avoue dès que l’on a aperçu le panneau de la ville avec en prime le camion orange de Bella garé sur le parking juste à côté. Par contre, mon excitation est vite redescendue parce qu’il n’y a vraiment rien à voir ! La ville ressemble plus à un petit patelin qui se traverse en 5 min. Ce jour là, il a plu à torrent et nous sommes allés nous réfugier dans la salle de sport de la ville avec piscine, internet (oui oui wifi gratuit et qui marche) et en prime un cours de zumba où Guillaume m’a accompagné. On a bien rigolé, c’était la première fois pour Guillaume et en plus, il était la seule âme masculine du groupe (pas très synchro sur la plupart des chorégraphies …). Je regrette de ne pas nous avoir filmé !

La belle surprise fût la plage de la Push, qui fait partie de la réserve Quileute comme dans la saga ! Une belle plage où Guillaume a pu surfer, moi siester dans un hammac et admirer le coucher du soleil. Petit détail concernant le parking au bord de la plage, il faut payer un droit de parking à la réserve Quileute moyennant 5 dollars pour la journée.

Quilete Reserve la push beach, Péninsule Olympique, État de Washington

5- Ferry de Port Angeles 

Notre périple aux États-Unis touche à sa fin dû à la durée limité de mon visa de 3 mois. Vous me direz 3 mois c’est déjà pas mal mais le pays est tellement vaste et il y a tellement à voir qu’on y serait resté plus longtemps. Quittant la plage de la Push, la route (toujours la 101 depuis San Francisco, la Highway 1 se transforme en 101 au niveau de Rockport en Californie ), passe par le lake Crescent et nous offre même une rencontre avec un immense groupe d’elks. Nous avons juste prit le ferry a Port Angeles avec la compagnie Black Ball moyennant une centaine de dollars pour nous amener en deux heures en territoire canadien à Victoria. Captain a pu embarquer à bord sans encombre, et nous avec, où nous avons pu admirer la vue depuis le pont.

Port Angeles, Black Ball ferry lines

BYE BYE USA

Article écrit par Marine

0

Laissez un commentaires

Votre courriel ne sera publié

Loading Facebook Comments ...