Hôtels, lumières et amusements

Quelle est la différence entre un livre de voyage, un frigo et le corps humain ? Aucune, aucun des trois ne supportent les grosses chaleurs ! Les feuilles de nos guides de voyage et carte routière se décollent sous l’effet des 40 degrés, le frigo de Captain Lobster affiche 22 degrés et nos corps ne sont que sueur (et odeur?). L’avantage, c’est que quand tu prends une douche, la serviette devient superflue. Une minute à l’extérieur et c’est bon, c’est sec !
Ceasar palace, Las VegasOn arrive a Las Vegas un samedi soir. Pas le meilleur jour de la semaine pour économiser sur une chambre d’hôtel. On book donc pour les 2 nuits suivantes, au Luxor, reproduction grandeur nature de la plus grande pyramide d’Egypte. C’est le Flying J Pilot Centre et son parking de camions bruyants et odorants qui nous accueille pour la nuit de dimanche … et il gagne la palme de notre pire moment du roadtrip ! Comment dormir sous une température pareil (sans clim)? J’improvise une solution en aspergeant les draps d’eau « fraîche » du frigo. Pas miraculeux, mais ça a le mérite de nous permettre de dormir quelques heures d’affilée avant un réveil en sueur et une autre séance d’arrosage. Sitôt le matin arrivé, on quitte cet endroit de malheur et on se précipite à l’hôtel et son air conditionnée. La chambre n’est disponible qu’à 15h mais a Vegas, les hôtels sont des immenses complexes de magasins, restaurants, casinos ouverts 24h/24h. En attendant notre heure, on arrive a accéder à la piscine et jamais une piscine ne nous a autant fait du bien. On retourne au parking récupérer des affaires pour les 3 prochains jours et on abandonne Captain Lobster sous ce soleil plombant. En rentrant dans la chambre d’hôtel, on retrouve tout ce que nous avons abandonné depuis 2 mois. Un lit moelleux, des coussins énormes, la télévision, internet, une vrai douche, des vrai toilettes, de l’espace … Bref, un confort ! Ça peut sembler banal, mais pour nous, c’est révolutionnaire ! On repart malgré tout à l’attaque de Vegas.

Tout le monde connait Las Vegas. Saviez-vous que 6 des 10 plus grands hôtels du monde s’y trouvaient ?IMG_3078(2)
Comme tout bons visiteurs, on se promène sur la Strip et chaque hôtel nous plonge dans un monde différent. On passe du moyen-âge médiéval (Excalibur) au monde du cirque (Circus Circus) en passant par Venise (The Venetian), New York (New York-New York), Paris (Paris-Las Vegas), la Rome antique (Caesars Palace) … La plupart sont sympas, d’autres font plus carton-pâte. Certains abusent dans l’extravagance et le ridicule comme cet aquarium géant où nagent, serrés comme des sardines, requins et gros poissons, à travers lequel passe un toboggan transparent, tout ça pour divertir l’espèce humaine. Vraiment n’importe quoi. Le soir venu, après avoir vu défiler autant de casinos, on se sent obligés de se prêter au jeu. Un peu naïfs (surtout pas très riches en fait), on laisse 20$ s’envoler en 2 minutes a une table de roulette. En vadrouille 0 – Casino 1. Allez, on se console avec un méga buffet et 5-6 services. De quoi passer une bonne nuit ! Grasse mâtinée de la mort le lendemain et journée relax, piscine, buffet, piscine, transat, piscine. Le soir, on profite des spectacles gratuits offerts par chaque hôtel et on retiendra celui du Bellagio avec ses fontaines/jets d’eau immenses sur fond de trame sonore (dommage on a pas eu droit à Céline). Père Noël 2014 se rappelle soudainement de sa promesse et nous offre 2 billets pour le spectacle Kâ du Cirque du Soleil. Quel show, mais quel show ! A mi chemin entre cirque, cinéma, cascades, suspens et fantastique, les acrobates se jouent de la gravité sur une scène qui pivote dans tous les sens (oui a la verticale souvent !). Pour avoir travaillé avec le Cirque du Soleil et vu pas mal de spectacles, celui-là est vraiment à part. Must see ! On en sort tout excités et les machines a sous, la musique, les lumières et les danseuses dévêtues n’aident pas à nous calmer. Sur de notre coup, on se rassit a une machine a roulette. Cette fois, on est plus fort que la banque et on repart une heure plus tard avec un beau voucher de 100$ ! En vadrouille 1 – Casino 1. Explication de notre réussite ici ! Un verre d’alcool chacun ont raison de nous (on tient plus l’alcool, les nuls) et les coussins moelleux nous accueillent pour une dernière nuit.

Fremont street, Las Vegas

On peux pas dire qu’on ai été super contents de retrouver Captain Lobster. Mais bon, c’est pas sa faute s’il n’a pas la clim et qu’il fait 40 degrés dehors. Avant de passer la soirée downtown Old Las Vegas on s’arrête au Circus Circus, trop loin sur la Strip pour nos petites jambes. On y découvre une ambiance foraine survoltée où tir à la carabine, arcade, pêche au canard, hockey sur air et jeux de tout genre ravissent petits et grands, nous les premiers. On croise même le couple de français de Montréal rencontré 2 semaines plus tôt au parc des Arches. Vegas, tu es si petit finalement. On passe la soirée à arpenter Fremont Street, regarder les bands qui y jouent, contempler l’immense écran lumineux qui sert de toit à la rue, se gaver au Golden Nugget Buffet et rire de tout et de rien. Au revoir Vegas, tu nous manqueras pas, même si ça reste a faire 1 fois dans sa vie. On est tellement écœurés de la chaleur suffocante qu’on prend la décision de rejoindre au plus vite la côte californienne et de skipper Death Valley, qui en plus d’être loin et un gros détour, se visite très tôt le matin. Too bad, vite de l’air frais ! Les 6 heures de route nous donnent de toutes façons un aperçu de ce désert de Mohave et ses Joshua Tree. Captain Lobster apprécie plus ou moins le trajet et nous force à nous arrêter à moins d’une heure de l’océan. Ce vieux bazou semble étouffer et se met à ralentir en pleine autoroute. Une sortie plus loin, Google nous laisse penser que Captain n’a pas trop aimé l’essence du dernier plein. On décide de le gâter et on lui fait un plein de Supreme pour nettoyer son gros ventre. Il semble apprécier et nous conduit sans problèmes aux portes de l’océan pacifique. Ça y’est, nous l’avons fait, traverser les États-Unis d’est en ouest !

0

Laissez un commentaires

Votre courriel ne sera publié

Loading Facebook Comments ...