La Thaïlande en backpack : Chiang Mai

Évidemment, après notre parcours en train de Ayutthaya à Sukothaï, il est logique que l’on pousse plus loin jusqu’à Chiang Mai, dernière ville accessible par chemin de fer. Pas de luxe ce coup-ci, on choisit de rallier Chiang Mai via le train de nuit en mode ventilo et arrivée à 4h du mat !

Comme à son habitude (on vous l’a déjà dit on sait), le train a du retard ce qui nous permet d’explorer les alentours de la gare de Phitsanulock. On se dirige vers le seul bout d’herbe que l’on trouve (sur Google map), le Nan Riverside Park. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un petit parc longeant la rivière vraiment très sympa où les Thaïs viennent courir, faire leur gym (quelques installations de fitness sont mises gratuitement à disposition), se faire masser (si si je vous jure), participer à des cours de fitness géant et pratiquer un sport vraiment bizarre mais bien cool, une sorte de mélange de foot et de basket-ball. On a passé tout notre temps libre avant l’arrivée du train dans ce parc à profiter de cette ambiance bon enfant.

La nuit est courte puisque nous arrivons à Chiang Mai à 4h du matin ! On saute dans un songthaew, taxi rouge avec course partagée qui nous amène à notre hôtel pour 50 bahts par personne. Arrivés à notre hôtel, on se jette sur le lit, épuisés. Ce n’est que quelques heures plus tard que l’on commence à visiter la ville …

Chiang Mai fait partie des 3 plus grandes villes de Thaïlande, the place to be si tu veux partir explorer le nord du pays. Mais pas que ! La ville a beaucoup à offrir, beaucoup plus cosy, agréable et surtout plus fraîche que Bangkok ! Mais concrètement on fait quoi à Chiang Mai :

Le vieux quartier 

La Thaïlande en backpack : Chiang Mai

Hyper facile à repérer, la vieille ville se trouve à l’intérieur d’un carré formé par un canal. On s’y balade facilement à pied mais attention tout de même aux scooters ! Pas besoin de plan bien précis, la ville se compose de plein de petites ruelles agrémentées de quelques rues principales. On tombe facilement sur de jolis temples, des boutiques de souvenirs, des graffitis, des petits restos et bars plus sympas les uns que les autres. Le meilleur conseil que l’on a, c’est d‘explorer par vous-même et de vous laisser aller là où bon vous semble ! Au pire des cas si vos jambes vous font défaut, vous pourrez toujours revenir sur vos pas en songthaew. Le cœur de la ville est très animé, de jour comme de nuit et c’est ici que l’on a croisé le plus de touristes ! Et Français de surcroît ! Mais on vous rassure tout de suite, on a fait que des belles rencontres.

La Thaïlande en backpack : Chiang Mai

On y a dormi :

  • Sk House I : hôtel avec piscine très bien placé dans le vieux quartier, 300 bahts la nuit pour une chambre double avec ventilo et sdb privée. Propre, accueil correct sans plus. Wifi dans le lobby.

Parmi nos coups de cœur :

  • Le restaurant Blue Diamond : superbe terrasse ombragée avec vaporisateur (fait plus frais qu’à Bangkok mais quand même !), brunch de folie, superbes pâtisseries et pain. Top top top !
  • La pizzeria (au feu de bois s’il vous plaît) By Hand Pizza Cafe : ne pas y aller si vous êtes impatient, on a attendu plus d’une heure notre pizza mais OMG que ça en valait la peine ! Notre favorite, celle au pesto !
  • le temple Wat Chedi Luang pour ces belles décorations intérieures.
  • le temple Wat Pan Tao tout en bois où l’on a pu assister à une cérémonie de moines. 

La Thaïlande en backpack : Chiang Mai

Les marchés 

  • le Warorot Market : marché de jour vraiment sympa à l’est du centre-ville. Très coloré, très animé et fréquenté par les locaux. On y retrouve surtout des stands de tissus, maroquinerie, souvenirs, alimentation. Un gros bazar étalé sur plusieurs rues. On peut y manger pour pas cher et comme Guillaume se gaver de litchis !
  • le Saturday et Sunday Market : deux marchés de nuit qui se déroulent en plein cœur de la vieille ville tous les samedis et dimanches soir. Les deux marchés sont identiques en termes d’ambiance et de stands de bouffe de rue et souvenirs. La grosse différence est que celui du dimanche est énorme et envahit une bonne partie du centre-ville, difficile donc d’y échapper ! Celui du samedi est plus petit mais tout aussi surpeuplé, autant par des touristes que des Thaïs ! On a adoré les stands de souvenirs, l’ambiance avec ces chanteurs live et surtout les stands de bouffe où l’on a pu goûter à tout plein de trucs pour une poignée de bahts. On vous le recommande fortement ! 

La Thaïlande en backpack : Chiang Mai

Prendre un cours de cuisine Thaï

Impossible pour nous de quitter la Thaïlande sans savoir faire un pad thaï ! On l’avoue, l’un de nos coups de cœur bouffe. Et à Chiang Mai, difficile de ne pas trouver école de cuisine à son pied ! Il y en a partout !

La Thaïlande en backpack : Chiang MaiGrosso modo, toutes les écoles proposent la même recette soit un cours à la journée en ville ou à la ferme. Seule Asia Scenic Thaï Cooking School propose un cours à la demi-journée. La journée se déroule quasi toujours de la même façon soit : arrivée dans l’école au petit matin, visite d’un marché et découverte des produits locaux, visite du potager avec expériences sensorielles des différentes herbes, choix des différents plats thaïs que l’équipe va cuisiner pendant la journée (en général 7 plats), préparation des différents plats et dégustation de ces derniers. Vous partez avec votre livre de recettes, fin prêt à épater la galerie à votre retour. Nous on a choisi le cours à la demi-journée. Pour une première expérience de cours de cuisine, on s’est vraiment régalé ! Notre prof était super sympa, débordante de positive attitude (« cuisinez avec vos feelings ! ») et grâce à elle, et aussi avec l’aide de notre équipe de cuistots en herbe, on a (entre autres) réussi et surtout mémorisé la recette du pad thaï, découvert une foule de nouveaux ingrédients, senti des saveurs jusque-là inconnues … bref je vais m’arrêter là, je me donne faim ! Allez juste une dernière chose, on a aussi découvert grâce au cours le curry massaman (histoire de changer un peu du classique curry jaune), une tuerie !

Compter environ 1000 bahts pour un cours à la journée.

Louer un scooter et gravir la montagne du Doi Suthep National Park 

La Thaïlande en backpack : Chiang Mai

Située à environ 15 km du centre-ville, la montagne se gravit facilement en scooter à deux ! Bon on ne vous cache pas que ça grimpe et que vous n’allez certainement pas jouer les Schumacher (enfin peut-être au retour !) mais ça laisse le temps d’apprécier le paysage ! Plusieurs look out vous permettront d’admirer la vue sur Chiang Mai. Quelques chutes sur le trajet menant aux temples, mais on ne vous en dit pas plus vu qu’elles étaient à sec lors de notre passage (mai). Nous nous sommes arrêtés au temple du même nom, le Wat Doi Suthep, très beau temple doré (on en était même éblouis !) et avec la particularité d’avoir des cloches en forme de cœur accrochées un peu partout par les visiteurs. Super cute ! On y accède par un escalier en forme de dragon orange. N’oubliez pas de vous couvrir les jambes et de porter un tee-shirt pour accéder au temple. Si vous avez le temps et que votre jauge d’essence vous le permet, continuer la route vers le parc national. La route se transforme en un petit chemin goudronné et juste avant l’entrée du parc national, un magnifique look out offre une vue spectaculaire sur les montagnes environnantes. Magique !

Location de scooter à Chiang Mai :

  • Bamboo Bike Rentals : tarif à partir de 99 bath la journée ! Vraiment le moins cher que l’on est trouvé et sérieux. Casques à dispo, on vous conseille vivement de les porter.

Rencontrer les éléphants de Elephant Nature Park 

La Thaïlande en backpack : Chiang Mai

On n’est pas très branché balade à dos d’éléphants, t’sais anyway eux non plus ! T’aimerais pas ça qu’on t’attache une chaise sur le dos avec deux gros touristes paresseux, les pieds attachés par des chaînes et qu’en plus pour te forcer à avancer, qu’on te donne des coups de piquet en fer ! Non non monsieur, madame on n’aimerait pas ça du tout !

C’est pour cela qu’on a fait le choix d’aller plutôt dans ce centre de refuge et de sauvetage pour les éléphants, Elephant Nature Park. Ici les éléphants sont recueillis, bien traités, affectionnés et surtout respectés. Pas question de balade à dos d’éléphants mais plutôt une participation à leur vie quotidienne. Nous y avons passé une journée magique, comme dans un rêve !

Les photos parlent d’elles-mêmes…

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site Internet et page Facebook : Elephant Nature Park

Découvrez aussi un extrait du reportage de « Faut pas rêver » sur la Thaïlande avec l’interview de Lek, la fondatrice d’Elephant Nature Park :

Version complète de l’émission ici.

 

Pour retrouver tout nos articles sur la Thaïlande en backpack        ici

 

2

Laissez un commentaires

Votre courriel ne sera publié

Loading Facebook Comments ...