La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

Ça n’a pas été facile de quitter The Monkey Town, on en voulait encore des singes, pas encore rassasiés de notre cousin à quatre pattes. Mais histoire d’arriver en soirée à Sukhothaï, pas d’autres choix que de prendre le train de 13h. Pour se consoler, on se dit qu’on va de nouveau faire la rencontre d’autres singes à Bali dans quelques jours alors…

On a deux choix côté train pour rallier Phitsanulock (première étape avant Sukhothaï). Soit le train cheap mais très long pour une poignée de bahts et 6h de trajet ou le train climatisé rapide pour 423 bahts par personne et 3h de trajet. Choix coriace vu l’énorme différence de prix mais après deux voyages de nuit en train, on a bien le droit à un peu de luxe et de rapidité ! On s’empresse d’avaler un lunch en quatrième vitesse avant l’arrivée du train et au final, une fois assis dans de confortables sièges et un wagon climatisé, une hôtesse vient … nous servir un plat chaud avec boisson, café et petits biscuits ! Le grand luxe quoi ! Et gourmands que nous sommes on a bien sûr tout mangé !

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

Une fois arrivés à Phitsanulock, encore un nouveau périple de tuk-tuk pour rejoindre la gare de bus. On dit périple parce qu’on essaye toujours de dégoter le transport public mais ce coup-ci gros échec et on vous avoue ne pas avoir trop poussé la recherche vu qu’on était chargés comme des mulets ! A la gare routière au moins pas d’embrouille, tout est clair et le bus nous emmène à destination en 1h30 pour 40 bahts. Comme à notre habitude, on avait déjà une adresse pour dormir mais notre chauffeur nous propose une autre option moins chère, au calme et avec piscine en plus ! Banco et en plus royal, internet fonctionne dans la chambre ! Y’en a une qui va se régaler de rattraper ses séries favorites.

Petite exploration de New Sukhothaï, qui se résume à une grande rue principale agrémentée de quelques restos et bars, mais rien de bien folichon. On préfère passer la soirée à surfer sur internet, pour une fois que ça marche !

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

Réveil tôt pour arriver sur le site dans les premiers histoire de prendre des photos sans personne t’sais ! Une navette extrêmement lente (30min pour faire 3km !) est mise en place pour rejoindre Old Sukhothaï mais au moins c’est pas cher ! Une fois arrivés devant l’entrée du site, il y a deux boutiques pour louer des vélos. Même tarif, juste la dégaine du vélo qui change. Et pour 50 bahts la journée, on est fin prêts pour aller explorer les ruines.

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

Premier arrêt au Wat Mahathat, l’édifice le plus imposant du parc et de loin le plus beau. Beaucoup de statues de Bouddha, un magnifique arbre au milieu du site et le tout très bien conservé. Déjà des touristes alors pas le temps de niaiser, direction le Wat Si Sawai pour un peu de solitude, un temple aux allures de mini Angkor. Et là le drame, un groupe de frenchies arrive à vélo et tuk-tuk et semble suivre le même parcours que nous ! On est partis pour la course aux temples ! Qui arrivera le premier sur le site ? On part comme des fous au Wat Sa Si en passant rapido devant le Wat Trapang Ngoen qui mérite tout de même sa photo, et pas peu fier, on arrive les premiers avec assez d’avance pour prendre quelques photos seuls au monde !

C’est que ça devient rare et précieux les fois où tu te retrouves seuls sur un site et que t’as le temps de faire ton cadrage tranquille sans que personne vienne te gâcher le paysage !

Ça prend de la patiente, un bon réveil et dans ce cas là une bonne paire de jambes ! Le site en lui-même n’a rien d’extraordinaire encore les même Bouddhas… C’est qu’on commence à être tannés ! Mais on était les premiers t’sais, ça ça compte !

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

Comme si Bouddha lisait dans nos pensées, on tombe sur le seul édifice sortant un peu du traditionnel combo ruines/bouddha/moines, le Wat Sorasak. Petit mais joliment décoré à la base avec des éléphants sculptés, on adore ! Et en plus, on a la chance qu’un paysan passe par là avec son troupeau de buffles. On pousse un peu l’exploration vers le temple de Wat Sri Chum où il nous faut acheter un autre billet d’entrée (Sukhothai est divisé en plusieurs sites bien distincts et chaque site a son propre droit d’entrée) mais qui vaut vraiment la peine ! Un immense bouddha assis de 14m de haut vous attend caché dans un tout petit édifice. Vraiment impressionnant pour le coup !

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

Ça y est, on atteint notre dose de bouddhas pour la journée (pour la vie même !) et en plus il fait chaud alors raison de plus pour rentrer à l’hôtel et faire un plouf dans la piscine. On est visiblement les seuls à avoir écourté notre visite mais grand bien nous fasse, la piscine est là rien que pour nous ! On y barbote, internet en prime le restant de l’après midi et c’est bien frais qu’on quitte Sukhothai pour rejoindre notre prochaine étape, Chiang Mai.


On y a dormi :

  • 4T guesthouse : au calme, chambre joliment décorée et propre, très bon wifi et piscine pour 300 bahts la nuit.

La Thaïlande en backpack : Sukhothaï

 

Pour retrouver tous nos articles sur La Thaïlande en backpack         ICI

0
3 Discussions sur
“La Thaïlande en backpack : Sukhothaï”
  • Bonjour les vadrouilleurs !

    Votre blog est top, avec du bon contenu et de belles photos qui donnent envie de bouger :)
    J’aimerais réellement me lancer et créer un blog voyage, pour relater mes petits périples, partagez les bons plans (so original ahaha) mais je n’ose pas.. Je n’ose pas me créer une page facebook en plus du blog, j’ai peur de ne pas être prise au sérieux, ou pire déçue de ne pas être lue.. Bref, auriez-vous des conseils?

    Vadrouilleusement vôtre,

    • Coucou Lili,

      Merci beaucoup pour tes beaux compliments, ça fait chaud au cœur 😉
      Concernant ton envie de créer un blog, je ne peux que te conseiller de foncer ! Certes il y a un risque au début que ton blog ne soit pas lu ou pas pris au sérieux, mais peu importe, fais le tout d’abord pour toi ! Tu garderas une trace de toutes tes vadrouilles, un merveilleux souvenir impérissable. Saches qu’on n’a pas non plus un millier de personnes qui nous lis chaque jour ! Ça prend du temps de se créer une audience et pour nous c’est un travail quotidien d’essayer de la maintenir et d’avoir de nouveaux vadrouilleurs. Si ça peut te rassurer, au début, je n’étais pas très motivée à l’idée de créer un blog. Je n’arrivais pas à voir l’utilité et surtout j’avais peur du travail que cela implique. Guillaume était par contre à fond. Un an plus tard, je me sers énormément des blogs voyage pour préparer nos vadrouilles. C’est selon moi, la meilleure ressource ! Je me plais à écrire des articles, divulguer nos bons plans et surtout partager notre passion du voyage. C’est devenu une vrai hobby 😉 Certes ça prend du temps, beaucoup de temps mais qu’elle satisfaction après !
      J’espère t’avoir donné un élément de réponse et surtout n’hésite pas si tu as besoin. On te souhaite avec Guillaume de merveilleuses vadrouilles et tiens nous au courant si tu te lances dans l’aventure du blogging 😉

      Marine

Laissez un commentaires

Votre courriel ne sera publié

Loading Facebook Comments ...