L’île de Vancouver en 8 étapes

Dans notre précédent article, nous prenions la direction de Victoria sur l’île de Vancouver à bord du Black Ball ferry. Après deux heures de traversée, notre fidèle lunch avalé (sandwich jambon fromage et chips ) et un petit cours sur les orques donné par l’équipe du traversier nous voilà arrivés au Canada. Passage à la douane obligé, et moi qui pensais rentrer comme une lettre à la poste et ben non. L’agent veut absolument que je lui prouve que je suis bien en train de faire des démarches pour la résidence permanente canadienne. Problème, je n’ai pas le document qui le prouve sur moi, il a été envoyé à Montréal chez la mère de Guillaume. L’agent me laisse trois jours pour me procurer le document sous peine d’être poursuivie par la police ! Ça rigole pas ! Fort heureusement, trois jours plus tard, je présente le document à l’agent et en 2min top chrono j’obtiens mon visa de visiteur. Ouf ! Mais je vous rassure tout de suite, ça ne nous a pas empêché de commencer à visiter l’île.

1- Victoria

Victoria, île de Vancouver

Une ville bien agréable où il fait bon vivre d’après un pêcheur rencontré sur l’île, ancien résident de Montréal. Et on le croît ! On a débuté notre visite de Victoria par le magnifique Fairmount Empress hôtel qui fait face à la baie, bon point de départ pour aller découvrir la ville. Recouvert de lières et entouré de beaux jardins fleuris, l’hôtel est connu pour son english tea célébré dans la pure tradition britannique. On s’est contenté de la façade de l’hôtel vu le prix de l’expérience, compter plus de 50$ pour savourer votre thé à l’anglaise ! Juste à côté de l’hôtel se trouve le Royal Bc Museum. Juste derrière l’entrée principale du musée, il y a un jardin gratuit regroupant plusieurs totems représentant l’art des premières nations. À voir ! Ensuite, on a opté pour se balader le long de la côte en direction du Laurel Point Park qui offre une jolie vue sur la baie. On a poursuivit jusqu’au Fisherman’s wharf, petit port regroupant plusieurs maisons flottantes colorées. On adore. Pour le retour il est possible de monter à bord d’un water taxi, de mignons mini bateaux jaunes (5$ le trajet). Nous on a reprit le même chemin pour le retour et du coup profité encore un peu de la vue de la côte sur la baie. Direction dowtown, c’est l’heure du goûter et on a faim. On s’est arrêté reprendre des forces au Murchie’s tea and coffee pour leurs délicieux scones servis avec une crème chantilly et une confiture de myrtille, une tuerie ! On s’est perdu un peu dans les rues pour finir prendre un verre au The Bard and Banker pub où jouait un groupe rock. Fans de musique live on a décidé de tester un autre pub pour terminer la soirée. On n’a pas résisté devant la carte du Irish Times pub proposant une poutine et une fois installés, on a définitivement craqué pour le groupe. Une très belle soirée comme on les aime.

Le lendemain on s’est offert une balade à vélo dans Beacon Hill park pour rejoindre ensuite la Dallas road front trail qui longe la côte. Plusieurs beaux points de vue et qui sait, peut être aurez-vous la chance d’apercevoir un phoque ou un orque à l’horizon.

Bonus: On vous délivre un spot gratuit pour passer la nuit, c’est le parking de Willows beach. Pas de panneaux d’interdiction, eau potable, toilettes, plage et vue sur la mer en prime, un spot 5 étoiles.

2- Parksville Beachfest

Parksville Beachfest

Le seul intérêt de s’arrêter à Parksville est d’aller à son beachfest. Chaque année en été, la ville organise un concours de sculptures de sable où le public est invité à voter pour la plus belle d’entre elles. L’entrée du site est soumis à une participation volontaire et chaque personne reçoit un jeton afin de voter. Devant chaque sculpture, on retrouve une description de l’artiste et de l’œuvre ainsi qu’une boîte permettant d’y déposer son jeton. On a été vraiment impressionné par la qualité et la finesse des œuvres. De plus, on a eu droit à un concert gratuit donné sur la plage juste à côté et des collations gratuites (yaourts et barres de céréales). Il a fait très chaud et on a pu se baigner dans la mer. Il y a même des jeux d’eau pour les enfants. En bref, n’oubliez pas votre maillot de bain ! Cette année le festival à lieu du 15 juillet au 21 août 2016. Toutes les infos ici.

3- Kennedy lake

Kennedy lake, Vancouver Island

On est tombé par hasard sur ce lac en prenant la route en direction de Ucluelet. Enfin, par hasard ne serait pas exactement le terme vu la superficie du lac ! Difficile de ne pas le rater. En revanche, il est plus difficile de ne pas louper l’entrée du parking qui se fait par la route (je vous jure c’est Guillaume qui conduisait…). Pas de panique il y a des panneaux indiquant le parking et de plus ce dernier est gratuit avec toilettes sèches en prime. On a beaucoup aimé cet immense lac avec une belle vue sur les montagnes alentours. On a pu s’y baigner, l’eau était vraiment bonne comparée à la fraîcheur de l’océan pacifique. Principalement on retrouve des galets sur la plage mais il y a quelques endroits avec du sable. Le gros plus de ce lac c’est qu’on a pu y dormir gratuitement sans problèmes. Autant vous dire qu’on y a passé plus d’une nuit.

4- Ucluelet

Wild Pacific Trail, Ucluelet, Ile de Vancouver

Juste après le lac, la route arrive à un croisement. Soit on se dirige à gauche vers Ucluelet, soit à droite pour Tofino. Faisant l’angle sur la droite de la route, se trouve le Visitor Center. Impossible d’y faire l’impasse, c’est ici que l’on obtient toutes nos infos de balades, cartes du coin et que l’on peut obtenir le pass pour profiter du Pacific Rim National Park. On ne s’est pas attardé sur la petite ville de Ucluelet mais plutôt sur les nombreuses possibilités de balade. La Wild Pacific Trail s’étend sur plusieurs kilomètres sur la côte en plusieurs sections. Nous avons commencé par la Wild Pacific Trail loop, d’une longueur de 2,6km, elle offre de beaux points de vue sur l’océan et amène à un joli petit phare. On a aussi profité de relaxer sur la plage de Big beach confortablement installés dans nos hamacs de Ticket To The Moon.

Toffino Beach, Ile de Vancouver

5- Pacific Rim National Park 

Halfmoon bay, Pacific rim national park, Canada, British colombia

 Le Pacific Rim National Park fait partie de Parcs Canada. Pour y entrer, il faut se munir d’un droit d’entrée de 7,80$/jour (tarif adulte) ou alors, et on vous le conseille, acheter le pass annuel donnant accès à tous les Parcs Nationaux du Canada pour 136,40$ (tarif famille valable pour 7 personnes). Le parc est surtout connu pour son trail sur la côte de 75kms. Bon, on avoue aimer la randonnée, mais on ne s’est pas encore lancé dans ce genre de défi à la Wild. Un jour peut-être… En attendant, on s’est attaqué à de plus petites randos dans le secteur de Long Beach. La Willowbrae Trail et Halfmoon Bay sont deux courtes randonnées que l’on a combiné. On a traversé une belle Rainforest pour ensuite arriver sur deux magnifiques plages. L’une plus rocheuses, l’autre très mystérieuse. Il y avait beaucoup de brume, à tel point que l’on ne voyait pas à 100 mètres. Guillaume a faillit écraser une banana slug à notre retour ! Ouvrez l’œil, il y en a partout. On a également fait un arrêt au Centre d’accueil Kwisitis. Le centre dispose d’un petit musée très bien fait ainsi qu’une salle de projection. On a bien aimé les rencontres gratuites organisées par les rangers afin d’en apprendre plus sur les animaux vivant sur l’île (programme disponible dans le centre et aux campings du parc). On a pu assister à une de ces rencontres au Théâtre de la Pointe Green et ainsi en apprendre un peu plus sur les loups, ours et couguars peuplant le parc. Après avoir rappelé les règles de sécurités que l’on devrait adopter face à ces animaux, le ranger nous a conté quelques événements arrivés dans le parc à faire froid dans le dos. Pas que ça nous ai fait peur mais disons qu’on était un peu plus sur nos gardes après cette soirée. On vous conseille vraiment d’y aller, c’était top.

La plage de Long Beach est immense et offre de belle vagues pour les amateurs de surf et de bodyboard. Bien sur, on en a profité. Guillaume avec sa planche de surf et moi avec ma bodyboard. Les vagues et les courants sont puissants et autant dire qu’il vaut mieux être bon nageur. L’eau de l’océan pacifique étant froide, pas une fois on ne s’est baigné sans nos wetsuits. Indispensables pour apprécier la baignade.

Bonus: Bonne nouvelle, à l’occasion du 150ème anniversaire de la Fédération du Canada, l’accès à l’ensemble des Parcs Nationaux sera gratuite pour toute l’année 2017. Ça nous donne déjà envie de repartir en vadrouille !

6-Tofino

Tofino, British Colombia, Canada

Spot de surf mondialement connu, on avait vraiment hâte d’arriver à Tofino. Petite ville un peu hippy, on s’y balade facilement à pied. Il y a des shops de location de planches de surf, des petits cafés, des restos, des boutiques de souvenirs, pas mal d’agences proposant excursions et activités et aussi un skate park où Guillaume a pu exercer ces virages dans le bowl. On est resté à Tofino une bonne semaine histoire de bien en profiter. Et bien évidemment la première chose que l’on a faite c’est d’aller sur la plage à la recherche de vagues. On a testé pas mal de spots dont Chesterman Beach et Cox Bay. Malheureusement, les vagues furent plutôt petites pendant notre séjour. Pour voir Guillaume les surfer c’est par ici.

Kayak à Tofino, île de vancouver, canada, colombie britannique

En plus, on a fêté nos deux ans de relation avec Guillaume et pour l’occasion on s’est offert une excursion en kayak autour des îles de Meares Island avec Remote Passage Marine Excursions. Une superbe balade de 2h30 accompagné d’un guide de la région. On a adoré.

sup yoga, mackensie beach , tofino

On a aussi essayé le Sup Yoga avec Tofino paddle surf. Plus précisément, un cours de yoga sur une planche de Paddle. Un défi de taille que nous avons tous deux relevé. Enfin je suis quand même tombée deux fois à l’eau ! Essayez d’avoir l’équilibre sur une planche en faisant la posture du guerrier… pas facile ! Nous avions rendez-vous sur la plage de Mackensie Beach tôt le matin à 8h équipés de nos wetsuits. Le cours commence sur terre avec quelques notions de base de paddle. Puis ensuite tous à l’eau où nous avons d’abord fait un tour de paddle histoire de trouver notre équilibre (pas facile je vous dis) et ensuite le cours de yoga à débuté. Une bonne heure et demie en tout et une superbe expérience à faire et à refaire.

7-Campbell River

fishing Campbell River, Vancouver Island

Passage rapide à Campbell River où nous avons passé la journée. Sur le ponton, nous nous sommes essayé à la pêche du Pink Salmon. Nous avons envoyé nos cannes à pêche pendant des heures dans la mer sans rien attraper. Enfin si, un mini poisson pour moi. Trop heureuse d’avoir pu en attraper un. Mais il était tellement petit qu’on a du le relâcher. Alors ça ne compte pas vraiment. Pour tenter votre chance il vous faudra un permis de pêche, location de cannes et leurres disponible directement sur le ponton.

8-Telegraph Cove

Telegraph Cove, Vancouver Island

Arrivés au bout du bout de l’île, comme un avant goût de bout du monde, Telegraph Cove nous accueille sous la pluie. Le village se constitue de quelques maisons en bois sur pilotis regroupés autour du port. La pluie ne nous fait pas peur et nous décidons d’aller voir les orques, par ailleurs le meilleur endroit sur l’île pour en rencontrer. Nous sommes allés à la rencontre de ce mammifère à bord du voilier de Seasmoke Whale Watching. Une journée inoubliable. Pour plus d’infos sur notre expédition sur leur voilier, je vous invite à lire notre article ici.

Nous avons aussi fait une balade dans la forêt. Le départ de la trail se situe au niveau du Camping Telegraph Cove Resort. Des couguars rôdent dans le coin et histoire de maximiser nos chances d’en voir (hé ouais, on est fous comme ça …), nous sommes partis vers 17h. Le chemin est bien indiqué grâce au travail de Dave Farrant, un local qui a créé cette randonnée. Nous avons marché environ une heure traversant des ponts en bois et une forêt pluviale luxuriante jusqu’au point de vue offrant un joli panorama sur la baie. Nous avons décidé de nous arrêter là et de rebrousser chemin, la luminosité diminuait. Nous nous sommes empressé d’avancer, il commençait à faire nuit et tout à coup l’idée de croiser un de ces énormes chats ne nous emballait plus du tout. Soudain, on a entendu un fort bruissement de feuilles, les oiseux criaient… Quelque chose nous observait. Nous avons scruté les bois à la recherche de l’origine du bruit mais sans succès, il faisait trop sombre. Apeurés, nous avons accéléré le pas pour enfin arriver au camping indemnes. De quoi bien pimenter la soirée !

Article rédigé par Marine

1
4 Discussions sur
“L’île de Vancouver en 8 étapes”
  • Allo à vous deux,

    C’était un plaisir de lire votre article, nous qui partons sur l’île dans deux mois et évidement c’est Madame qui organise enfin j’adore bien ça ;-), et je suis un peu perdue pour l’île, j’ai du mal à évaluer les distances et à prioriser les choses sachant que nous sommes sur l’île une semaine,

    Marine, je m’appelle Marine et j’ai tout quitté pour le Québec, et je suis en développement pour un blogue de voyage cela en fait des points communs 😉

    J’ai quelques questions pour vous, je n’ose pas poser mon roman sous votre article, alors je vais vous les communiquer via courriel.

    Merci pour cet article utile, ces belles photos 😉 et bravo pour votre blogue agréable et intuitif pour le lecteur!

    Bonne continuation

    • Salut Marine,
      Merci pour ce sympathique commentaire ! N’hésite pas à nous écrire, on va se faire un plaisir de vous répondre au mieux à toi et ton copain.
      Au plaisir de vous lire

  • Bonjour :)

    Merci pour cet article, cela donne vraiment envie de passer du temps sur l’ile !
    Je suis en train d’y planifier un séjour, malheureusement, je ne dispose que de 9 à 10 jours sur l’ile… Telegraph Cove me fait très envie mais la route est longue jusque là… Pour un séjour court comme le mien, cela vaut-il le coup ? Ou est-il préférable de passer plus de temps à Tofino et profiter des sorties en kayak et du pacific rim ?

    Merci pour vos conseils :)

    Clémence.

Laissez un commentaires

Votre courriel ne sera publié

Loading Facebook Comments ...